FDJ, entrée en bourse de la déception

Dans nos belles campagnes, il reste quelques bistrots, et sur les places des gens qui vont acheter des billets de loterie dans ces PMUS. Dans les champs, il y a aussi de jolies vaches à lait.

Grâce à Notre beau gouvernement qui ne fait pas dans le redistributif (50% du capital au privé), les vaches à lait vont pouvoir venir jouer et engraisser le monde de la finance, car elles ne savaient pas encore qu’elles pouvaient participer à l’enrichissement des plus riches.

Qui n’a pas essayé de jouer au loto ? Vous entrez dans le bar tabac, puis vous approchez de la dame postée devant les boîtes de cigarettes avec des gens entrain de mourir photographiés dessus.

– Je voudrais jouer au loto s’il vous plaît.

– Qu’est ce que vous voulez ? un Euromillions, un Benko, un Keno , un Bingo ?

– un Loto s’il vous plaît ?

– Vous voulez que la machine choisisse les numéros pour vous ?

-Allez oui, ça va aller plus vite.

– Alors c’est là, le numéro apparaît, gardez le tirage.

Une sorte de caisse enregistreuse vous crache une feuille de papier.

Vous sortez de là après avoir consommé un demi avec un papier qui ressemble à un ticket de caisse qu’il ne faut pas mélanger avec la liste de courses. Deux jours après, vous regardez les résultats du tirage sur internet et là vous avez un, ou deux numéros, trois si vous êtes en pleine forme ou si vous avez la chance du débutant. Ou rien, si vous avez une nature de perdant. Donc vous êtes déçu, et si la déception n’est pas votre drogue, vous jurez que vous ne recommencerez pas à perdre l’argent de votre salaire comme ça … Et six mois après, vous recommencez, on sait jamais.

En un autre lieu, dans une banque ou bien dans un bureau dans un appartement hausmanien, une autre personne joue. Elle est habillée en tailleur et est connectée à internet. Comme on a annoncé la privatisation et l’entrée en bourse de la Français des Jeux, elle a trouvé un site ad hoc.

https://www.fdj-devenir-actionnaire.com/fr/disclaimer/?redirect=https%3A%2F%2Fwww.fdj-devenir-actionnaire.com%2Ffr&gclid=CjwKCAiA5JnuBRA-EiwA-0ggPfOE2X6587p-geQelvLYBkeOUX7-Ly8GGn4avN7C5r3ZrBWdE8Ux6xoCeKcQAvD_BwE

– Hmmm, alors « Pays : France, la ville le code postal. » Clic. « Entrez dans le capital. » Ha c’est bien ça … « Devenir actionnaire. » OK … « Une entreprise éthique et proche de vous » (?) … « Un modèle redistributif et solidaire, avec une contribution aux finances publiques, via les taxes sur les jeux, qui sera maintenue après la privatisation » … Ha les taxes, oui c’est éthique ça …
– Bon, André Pierre, je vais sur Fortuneo, on va en acheter quelques unes pour voir. C’est toujours bien de faire partie des premiers. Tu demanderas au conseiller. A peine vingt euros l’action , on va en prendre un petit paquet mettons deux mille pour voir comment ça monte. Ce sera l’argent de poche de Mathilde.

– Je veux bien, de toute façons il y aura toujours des blaireaux qui joueront. Ce n’est pas très risqué comme investissement.

Pendant ce temps là sur un divan à l’Elysée.

– Ecoutez mon bon Bruno, je trouve que c’est une des meilleures opérations qu’on ait faites depuis le début. Cela va nous rapporter quelques milliards. Je suis fier de toi.

– Vous avez très bien communiqué là-dessus Maître Vénéré Jupitérien. C’est du gagnant gagnant. Les gens vont gagner au loto et les boursicoteurs vont avoir des bénéfices assurés. Au fond, c’est comme si on avait élevé l’espoir de gagner de l’argent en système. L’espoir porté en bourse, c’est beau.

Notre président international adopta un air pensif.

– Oui, personne ne peut dire qu’on vend les services publics au privé, on fait juste en sorte que tout le monde en profite. Nous sommes des bienfaiteurs de l’humanité. L’histoire se souviendra de nous comme ça. Le gouvernement qui a rendu l’argent mobile.

Pendant ce temps là une dame qui touche les minimums sociaux attend dans la queue devant moi au bistrot.

-Je voudrais un grille de Keno et un euromillions et une grille pour le Jackpot exceptionnel de vendredi. Oh, et un Illiko, pour tout de suite. s’il vous plaît.

-Voilà, Quarante euros s’il vous plaît.

Et la vache dans son enclos qui vous regarde avec ses yeux ourlés ne sait toujours pas quel fromage on fabrique avec son lait.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s